Le courage

Définition : Le courage (dérivé de cœur) est une vertu qui permet d’entreprendre des choses difficiles en surmontant la peur, et en affrontant le danger, la souffrance, la fatigue. Depuis l’antiquité et dans la plupart des civilisations, le courage est considéré comme l’une des principales vertus, indispensable au héros.

Oui le courage vient du coeur. Quand notre coeur veut aller à tel endroit, apprendre telle ou telle chose, être avec telle personne, etc, cela nous demande bien souvent du courage saupoudré d’une bonne dose d’amour pour y parvenir.

Aujourd’hui, nous vivons dans une société où nous sommes assistés, déresponsabilisés, manipulés et quand nous souhaitons vivre en écoutant notre coeur on se heurte aux briseurs de rêves. Donc sans foi, ni courage, nous ne vivrons pas nos rêves.

Certains jours, nous avons une sensation de mal être à l’intérieur. On regarde où on en est, et on se rappelle les projections qu’on se faisait de notre futur, de ce qu’on ferait et qui on serait, quand on serait grand. La plupart d’entre nous avons passé des années à ne pas suivre notre coeur, nos rêves d’enfant. On a préféré suivre ce que notre famille, la société ou notre mental nous dictait par peur de rater ou de réussir. Après quoi, on se sent triste, en colère ou pris par d’autres émotions qui nous font nous sentir faible. Souvent, dès que nous ressentons cela, nous nous empressons de l’étouffer avec quelque chose d’extérieur, qui « adoucit » notre peine l’espace de quelques instants pour oublier. Oublier tout ce qu’on a dit qu’on ferait et que l’on n’a pas fait. Avec les années, on accumule des résidus émotionnels et après nous sommes étonnés d’être malades !  En ayant le courage de regarder ce qu’il se passe en nous, surtout quand il s’agit d’émotions négatives, il est intéressant de comprendre pourquoi on ressent cela. En prenant du recul, on peut s’apercevoir que, plus tôt dans la journée, nous ne nous sommes pas respectés par exemple. C’est là, qu’il est intéressant de se pencher sur le développement personnel et spirituel. La volonté de s’améliorer, pour notre bien et celui des autres demande du courage. Sans courage, il est impossible de changer et de sortir des personnages factices que nous avons crée. Quand nous mettons en lumière nos mensonges intérieurs, cela fait mal. Cela fait mal, car nous croyons que ce que nous voyons est « nous ». On se dit qu’on ne peut pas changer, que c’est trop dur. C’est comme travailler notre propre chaire. Or ce que nous voyons n’est qu’un tas de croyances, habitudes et comportements que nous avons copié et avons appliqué quotidiennement pendant des années. Rien de tout cela n’est qui nous sommes réellement. Les modèles qui nous sont imposés depuis notre jeune âge, nous ont influencé. Après quoi nous avons développé une ou des personnalités pour correspondre à ce que voulait les autres. On peut rajouter à cela les blessures d’âmes (livre très intéressant de Lise Bourbeau sur les 5 blessures de l’âme) où nous développons des comportements pour éviter de revivre certaines souffrances. Sauf qu’au fond de nous, notre coeur, notre âme appelle au secours !

Fin 2013, je vivais sur Paris, et j’ai rencontré une communauté spirituelle taoïste avec qui je suis restée jusqu’à fin mai 2015. Il s’agissait d’une secte de part leur mode de pensée unique qui était de tuer l’ego. En étant à leur contact, j’ai eu une « thérapeute », une femme qui était dans le groupe depuis 8 ans. J’ai commencé à suivre une discipline journalière qui s’est intensifiée au fil des mois (méditations, sport, douche froide, jeûner, dormir par terre, écrire les rêves, un repas par jour …). Cette expérience m’a beaucoup apporté, car j’ai développé mon courage et dégagé des peurs et des mensonges auxquels je croyais depuis des années. L’une des personnes du groupe m’a aidé à arrêter les jeux vidéos et les séries en me disant simplement « tu te rends compte que tu passes à côté de la vie?« . Cette phrase a été un électrochoc, j’en ai pleuré, je n’avais pas conscience de ce que je faisais. Je banalisais mon comportement car je regardais ce que faisaient les personnes de mon entourage. Ce n’est pas parce que « tout le monde » fait quelque chose qu’il s’agit d’une bonne chose en soi. Être avec ces personnes m’a aidé à me questionner sur qui j’étais, les mécanismes que j’avais et pourquoi.

J’ai effectué un nettoyage intérieur. Dans une méditation, je me voyais nager dans une mer de boue noire collante, un sabre à la main, pour me défendre contre mes peurs qui m’attaquaient pour que j’abandonne. Mais j’ai tenu bon, et là au milieu de cet océan boueux, j’ai trouvé une femme entièrement faite de lumière blanche recroquevillée et à moitié morte. Je l’ai prise dans mes bras et l’ai aidé à faire sortir toute la boue qu’il y avait en elle. Elle a vite retrouvé ses forces, m’a enlacé, puis nous avons fusionné et désintégré l’océan de boue et les peurs en un flash lumineux. Je me suis sentie tellement forte après cette méditation. Dire qu’elle était là à m’attendre, je l’avais oublié pendant si longtemps. C’est un travail quotidien une fois qu’on a retrouvé son âme pour déceler nos mauvaises habitudes et les remplacer par de bonnes. Souvent, nous sommes testés pour voir si nous avons retenu la leçon et avons bien changé pour nous. Ce qui est génial c’est que lorsque l’on fait le ménage en soi, cela créer de l’espace. Du coup, j’ai commencé à recevoir et vraiment donner à ce moment là. J’ai compris que cela passait par le coeur. « Le coeur est le berceau de l’âme » dit-on, je pense que c’est vrai. On peut ressentir cette flamme qui nous anime et souvent je la sens dans mon coeur. C’est d’ailleurs comme ça que je sens quand quelque chose est bon ou non pour moi.

Voici un article de Laura Marie très complet sur notre société, et sur l’importance de se reconnecter à notre âme : https://lauramarietv.com/newsletter-juillet-2016-integration-de-lame/

Je vous souhaite à tous de vous reconnecter à votre coeur, à tous ceux pour qui ce n’est pas déjà fait, car il vous attend et il a tant de cadeaux à vous donner ! Peu importe l’âge que nous avons, notre temps est limité dans cette vie, et il importe de donner le meilleur de nous dans ce monde qui en a tant besoin !

Je vous aime.

Mathilde

logo_mathilde

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s